6 trucs pour bien préparer son CV

Temps de lecture : 5 minutes

Plusieurs centaines, voire milliers de postes sont à pourvoir en France dans les métiers de la mer, alors comment bien préparer son CV avant de postuler en ligne sur clicandsea.fr ? Nous vous donnons tous les conseils utiles, glanés auprès de responsables des Ressources Humaines d’entreprises maritimes, nautiques, fluviales, offshore…


1. Savoir “Matcher”

Quels que soient votre diplôme et votre expérience, votre profil peut intéresser le secteur de la mer (au sens large) qui recherche aussi bien du personnel expérimenté et qualifié que du personnel débutant sans cursus scolaire particulier. Le tout c’est de savoir faire « matcher » son profil de demandeur avec les offres qui lui correspondent, et de préparer son CV en fonction. C’est aussi l’avantage d’une plateforme comme Clicandsea, justement faite pour vous permettre de trouver le poste le plus adapté en fonction de votre profil, grâce à nos algorithmes. Cela vous évitera de perdre un temps précieux en postulant pour des postes pour lesquels vous êtes sous ou surqualifié, et cela vous évitera aussi de donner le sentiment aux RH que vous « inondez le marché », ce qui laisse toujours une impression plutôt négative.


2. Etre efficace et éviter le CV ringard ou puéril !

Evitez d’intituler votre CV « curriculum vitae », c’est has been ! Les recruteurs se demandent un peu de quelle planète et de quel espace-temps vous débarquez lorsqu’ils voient cela. De nos jours, pas besoin de ce type d’en-tête, affichez clairement et distinctement la couleur tout de suite avec votre nom et votre photo en grand. Ensuite, arrangez-vous pour que tout tienne sur une page, pas plus. Les recruteurs ne liront pas si c’est trop long, ils préfèrent l’esprit de synthèse. Faites au plus simple : chronologique. Et s’il y a des années creuses, assumez, et expliquez plutôt pourquoi en essayant d’en tirer profit : un tour du monde a amélioré votre culture des autres et votre pratique de l’anglais, une année à livrer des pizzas, ça n’est pas déshonorant, mais cela prouve que vous avez de la ténacité, du courage et l’envie de vous en sortir coûte que coûte ; etc…

Agrémentez d’une photo classe, sobre et professionnelle (pas en maillot (ou sans !) sur la plage du Cap d’Agde), avec une police sans chichis, suffisamment grosse mais pas trop, et deux couleurs maximum. Enfin, ne trichez pas sur votre nom, votre adresse ou vos diplômes, vous serez fatalement démasqué et le mensonge n’est pas un critère de recrutement très convaincant. Consacrez 5 lignes maximum à chaque paragraphe.


3. Convaincre avec peu de mots (mais des mots qui percutent !)

Si vous voulez que le recruteur s’intéresse à vous et prenne la peine de lire votre vie et votre œuvre jusqu’au bout, il faut appliquer à votre CV les mêmes règles que pour un scénario ou un script. Mettez en exergue les mots forts qui vont attirer l’œil et faire tilter le patron qui est en lui : parlez de vos compétences, de votre expérience, de votre cursus et de vos qualifications ; proposez lui un aperçu de votre personnalité en précisant vos qualités et vos points forts : flexibilité, horaires décalés possibles, mobilité, de plusieurs langues. Si vous passez par Clicandsea, vous téléchargez votre CV en ligne, donc vous pouvez proposer dans ce document numérique des liens internet au recruteur, qui lui donnent un aperçu de telle ou telle de vos réalisations en associatif ou à un poste précédent.

Montrez que vous avez compris les valeurs de l’entreprise en réutilisant dans votre CV des termes récurrents dans les messages forts de l’enseigne (proximité, humain, etc…). Sur la forme, plus ça percute, mieux c’est. Par exemple, un encadré juste sous votre nom et vos coordonnées, ou carrément en en-tête, indiquant votre expérience (« 5 ans comme capitaine sur un Yacht de 24m », ou « 9 ans comme mécanicien dans la marine marchande », etc) ou vos compétences (« titulaire du brevet de Capitaine 200, maîtrise parfaite de l’anglais, bonne connaissance de la GMAO,…  ». Pour le recruteur, c’est simple, efficace, concis, et ça lui donne tout de suite envie de lire la suite.


4. Etre à jour et se mettre en condition pour chaque candidature

Il n’y a rien de plus simple pour faire inefficace et rater son CV que de reprendre le même CV, rédigé il y a déjà 15 ans, et de le « réactualiser » vaguement pour chaque nouvelle candidature. Vous ne vous mettez pas, en faisant cela, dans la peau d’un « winner », vous ne posez pas sur vous-même un regard neuf et gagnant mais vous partez du principe que vous être « à recycler » et qu’avec vos vieux essais de CV des années 2000 ça ira bien en customisant ici et là. C’est une erreur. Soyez frais, sexy et tout neuf à chaque fois !

Pour bien préparer son CV et percuter tout de suite en séduisant le recruteur au premier coup d’œil, il faut absolument pour chaque poste, chaque candidature, partir d’une feuille vierge et se mettre dans de nouvelles conditions psychologiques. Vous postulez pour tel poste et pas tel autre, aujourd’hui n’est pas hier et ce recruteur-ci n’est pas le même que le mois dernier. Donc on se met dans un esprit de conquête, positif et clairvoyant, et on reprend à zéro son CV.

Evidemment, vous aurez les mêmes infos à donner, mais vous les donnerez avec une meilleure impulsion si dans votre esprit, le destinataire de votre CV est unique, avec une entreprise unique, un profil de poste unique, des valeurs et des attentes particulières, et que vous faites comme si vous canalisiez toute votre imagination, toute votre motivation, toute votre envie, toute votre énergie, dans ce CV là pour ce recruteur là et aucun autre. En faisant cela vous vous mettez dans la disposition d’esprit que vous aussi, vous êtes unique.


5. Po-si-ti-ver !

Toujours dans cette optique, réfléchissez pour chaque CV à ce qu’il vaut mieux mettre en avant dans votre expérience, vos qualités, vos valeurs, vos compétences. Ce ne sera pas forcément la même chose pour chaque candidature et c’est pour cela qu’il est plus sain d’y réfléchir à chaque fois avec un œil neuf. La fausse bonne idée c’est de toute façon de vouloir tout dire et d’en faire des tartines en police 6 pour que tout rentre : les CV avec des pavés de texte illisible finissent directement à la poubelle. En revanche, pour chaque profil de poste, faites une liste des atouts que vous pouvez mettre en avant, et organisez les de la manière qui percutera le mieux par rapport aux attentes énoncées dans la fiche de poste du recruteur : l’évolution et la progression doivent être privilégiées, par rapport à une litanie de postes semblables occupés tour à tour.


6. N’oublier aucune étape dans la rédaction du CV

Cette partie de la rédaction reste assez classique : prénom, nom, âge, coordonnées, photo. Le petit encadré que nous avons conseillé au paragraphe 3 vient juste après, bien centré, en évidence. Puis, on déroule : rubrique « parcours et formation », avec chronologie inversée (on commence par l’expérience la plus récente) ; rubrique « expériences » ; et, de plus en plus appréciée, nous vous conseillons la rubrique « références », avec les coordonnées d’ex employeurs dont vous savez qu’ils diront du bien de vous. Enfin, la rubrique « Centres d’intérêt et principales qualités », pour détailler vos points forts et montrer que vous avez de la personnalité.




0 commentaire

A lire également

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies.En savoir plusJ’accepte