Emplois maritimes : qui sont les candidats les plus recherchés en ce moment ?


Temps de lecture : 3 minutes

C’est l’automne et l’emploi maritime, souvent évolutif avec les saisonnalités, s’étoffe en ce moment dans certains secteurs plus que dans d’autres : nous avons fait pour vous le tour des recruteurs, voici un inventaire non exhaustif des métiers dans lesquels les candidats sont particulièrement demandés en ce moment. Si vous êtes en recherche d’emploi, c’est le moment de postuler dans les secteurs suivants :

 

La conchyliculture :

 

Plusieurs centaines de postes sont à pourvoir en France en ce moment dans les métiers de la conchyliculture : « ce sont des entreprises qui ont toujours un fort besoin de recrutement en fin d’année, à partir du début novembre jusque début janvier : les fêtes de fin d’années représentent la moitié du chiffre d’affaires annuel des exploitants en France, avec un bon tiers d’exportations et deux tiers de consommation hexagonale », explique le Comité régional de Charente Maritime. « Plusieurs dizaines de milliers de tonnes coquillages seront récoltés pendant les deux mois qui viennent, pour un pic de consommation évidemment les 24, 25, 31 décembre et 1er janvier », complète le Comité régional de la Manche qui représente le plus gros employeur de la filière avec plus de 30 000 tonnes d’huîtres récoltées chaque début de saison. « Nous recherchons des candidats avec une très bonne aptitude physique car il commence à faire froid, et il faut supporter les conditions météo et les amplitudes horaires, tôt le matin, tard le soir, en fonction des marées ; ce sont des métiers du grand air et de la mer, avec un fort sentiment de liberté mais aussi une très grande exigence ».

 

La construction navale :

 

« La filière est hyper dynamique, en Bretagne et dans les Pays de la Loire en particulier, mais peine à recruter suffisamment de candidats pour faire face à l’explosion de la demande et à des carnets de commandes pleins pour vingt ans ! », explique le BPN (Bretagne Pôle Naval). « Avec l’aéronautique, la construction navale est l’un des secteurs industriels qui a progressé le plus vite et le plus fort en France ces dernières années, avec un engouement et une reconnaissance du savoir faire tricolore extraordinaire de la part des autres pays du monde : chacun semble s’être donné le mot pour être celui qui nous commandera le plus de navires ! Mais paradoxalement, cette belle image de marque n’est pas partagée par nos concitoyens, qui ont un regard obsolète sur la construction navale et pensent encore souvent que ce sont des métiers pénibles et mal valorisés. C’est faux ! C’est un métier qui avance vite, avec des technologies de pointe et une reconnaissance réelle des talents, l’évolution de carrière peut être rapide et les salaires sont très attractifs, puisque les candidats sont trop peu nombreux ». Plusieurs centaines de postes sont encore à pourvoir dans les régions de Lorient et de Saint-Nazaire, notamment. En particulier pour les mécaniciens, les ingénieurs et les techniciens de maintenance.

 

La conception recherche

 

Ce sont des métiers en tension notamment dans le sud de la France, où les entreprises maritimes de Provence-Alpes-Côte d’Azur  recrutent en ce moment plusieurs centaines de personnes sur des postes dédiés à l’innovation, « ils représentent en ce moment près des deux tiers des recrutements », explique l’Observatoire National de la Mer et du Littoral. « Les métiers de la recherche et du développement ont progressé de 25% en 5 ans, en terme d’embauche, au sein de la filière maritime française. Les cadres de l’ingénierie-informatique et de la construction-réparation sont particulièrement demandés. Les entreprises du maritime veulent investir dans l’innovation, elles ont compris que c’était un poste stratégique crucial pour les années qui viennent : les embauches liées à la R&D ont explosé ces dernières années, et la tendance se renforce en ce moment : +34% chez les équipementiers maritimes, +8% chez les constructeurs, + 18% dans les entreprises du numérique spécialisées dans le maritime. Les postes liés aux nouvelles technologies informatiques sont les plus prisés : mécatronique, e-maintenance, automatisation sont des pans du secteur qui recrutent en force en ce moment, et cela devrait continuer à s’accélérer dans les années qui viennent », confirme l’Observatoire pour l’Emploi.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *