.: Accueil >> Actualité emploi maritime >> La filière navale s’organise face à la crise

CONSTRUCTION NAVALE : La filière navale s’organise face à la crise



Par Françoise Latour , Modifié le 20/12/2012 à 11:18 | Publié le 20/12/2012 à 11:18

« Océan 21 » : lignes d’avenir de l’industrie navale

INDUSTRIE NAVALE OCEAN
Projet Océan 21. © : GICAN

Sous la conduite du GICAN, le Comité Stratégique de la Filière Navale (CSFN) lance le projet « Océan 21 » dans le cadre du « programme d’investissement d’avenir » de l’Etat pour la sortie de crise. Projet ...

Pour faire face à un environnement économique difficile, le Comité Stratégique de la Filière Navale (CSFN) vient de décider de présenter le projet « Océans 21 » en réponse à l'appel à projets « renforcement de la compétitivité des PMI et des filières industrielles stratégiques », lancé au titre du programme d'investissements d'avenir.?Un programme de 35 Md€ lancé par l'Etat en vue de financer des investissements dans le cadre de la stratégie de sortie de crise de la France.

De réelles opportunités

Le Projet Océans 21 a pour objectif de traduire les ambitions de la Filière Navale Française (au 6ème rang mondial en valeur ajouté) pour le 21ème siècle. Si les défis sont  considérables, « de réelles opportunités existent », juge la filière, « en particulier dans le cadre de l'exploitation des ressources marines et du développement des « navires du futur », comme les navires propres, par exemple ».

1000 entreprises concernées et 4 grands axes

Le projet Océans 21, qui devrait bénéficier à près d'un millier d'entreprises, dont une majorité située dans les bassins maritimes, se décline suivant quatre thématiques :?? définition et conduite d'une stratégie collective visant le renforcement des PME ; accompagnement des PME à l'international (en partenariat avec UBIFRANCE) ; maintien et développement des compétences spécifiques au naval? ; amélioration de la performance industrielle et promotion de modes de travail collaboratifs.

Les bassins d’emplois associés au projet

En accompagnement de l'engagement de l'état, les collectivités territoriales des principaux bassins d'emploi concernés (régions Bretagne, Pays de Loire, PACA) ont été associées au montage du projet et ont déjà manifesté leur soutien alors que d'autres devraient prochainement suivre. Autour du Gican, porteur du projet, les principaux acteurs de la filière navale se sont mobilisés : les deux têtes de filière (DCNS et STX), les clusters industriels Neopolia et Bretagne Pôle Naval, ainsi que les pôles de compétitivité mer PACA,  mer Bretagne et EMC2. Les équipes chargées de piloter le déploiement des quatre thématiques du projet ont été constituées et sont impatientes de démarrer les actions concrètes attendues par l'ensemble de la Filière Navale. En France, la filière navale, qui constitue la composante industrielle du Cluster Maritime Français(CMF) emploie plus de 300.000 personnes.

Réagir à cet article
  Ecrire un commentaire (1000 caractères maximum)
  • FANFAN . il y a un an, 281 jours
    0 0
    JE SUIS A LA RECHERCHE D'UN EMPLOI DANS LE DOMAINE DE LA TUYAUTERIE,J'AI TRAVAILLE AU CHANTIER SUR LE QUEEN MARY 2,LE MÉTHANIER GDF, LA SÉRIE DES MILLÉNIUMS ET LES R DE 2001 A 2003 SI QUELQU'UN A BESOIN JE SUIS DISPO MERCI
    Réponse
  • FANFAN . il y a un an, 281 jours
    0 0
    GARDONS NOTRE SAVOIR FAIRE FORMONS NOS JEUNES A LE GARDER,NOUS DEVONS ÊTRE ENCORE PLUS PERFORMANT DANS LE DOMAINE DE LA CONSTRUCTION NAVALE,DEPUIS LE LANCEMENT EN 2003 DU QUEEN MARY 2 NOUS AVONS PLUS ENTENDU PARLE DE CE SOMPTUEUX NAVIRE,QUI PARCOURT LA PLANÈTE EN MONTRANT NOTRE SAVOIR FAIRE.
    Réponse

INTER POLE NAVAL ET OFFSHORE